Aventures extraordinaires de Trinitus

Aventures extraordinaires de Trinitus

Aventures extraordinaires de Trinitus : Voyage sous les eaux rédigé d’après le journal de bord de l’Éclair

« Accompagné du marin Nicaise et du neveu de celui-ci, Marcel, Trinitus se met en 1864 à la recherche de son épouse Thérèse et de sa fille Alice, disparues sur le navire Richmond au cours d’un voyage en Australie. Les explorateurs échappent à une éruption volcanique dans une caverne sous-marine dans laquelle ils avaient pénétré par un tunnel, et aux dangers de la mer des Sargasses grâce à un troupeau de cachalots qui frayent à l’Éclair un chemin à travers les algues à peu près impénétrables. Une tornade emporte le sous-marin dans les régions antarctiques. L’orage endommage le véhicule, et comme l’air risque de devenir toxique à son intérieur, Trinitus se voit forcé de briser une fenêtre. Près du pôle Sud, les trois compagnons sont dans la nécessité de traîner leur sous-marin à travers les glaces. Dans l’épave d’un navire français, Trinitus trouve des indices que sa famille est toujours vivante…

Cet ouvrage mérite entre tous d’être signalé comme prédécesseur de Vingt mille lieue sous les mers. Il a paru sous le titre Les Aventures extraordinaires du savant Trinitus du 12 mai 1867 [21] au 2 janvier 1868 dans Le Petit Journal.  Le roman était alors signé Aristide Roger, pseudonyme du jeune médecin Jules Rengade (1841-1915), et fut publié en 1868 en librairie chez P. Brunet ; il connut plusieurs éditions et même au moins une traduction en espagnol parue chez deux éditeurs différents. La publication de ce roman dans le quotidien à grande diffusion alarma Jules Verne qui avait dû remettre le projet de son « Voyage sous les eaux » en février 1868 pour la mise au point de la Géographie de la France et de ses colonies. Une note annonçant son roman sous ce titre provisoire parut alors dans le Magasin d’éducation et de récréation du 5 septembre 1867, et Verne adressa une lettre au rédacteur du Petit Journal pour se préserver de tout reproche de plagiat. »

Pour en savoir + : verniana.org»


Ce document a été réalisé par les éditions Opoto à partir de Aventures extraordinaires de Trinitus. Voyage sous les flots, rédigé d’après le journal de bord de “l’Éclair” par Aristide Roger (pseudonyme de Jules Rengade) publié par P. Brunet éditeur, à Paris, en 1869 et disponible dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.

Image de couverture (détail) : Illustration de l’édition originale (source : Gallica)

ISBN : 978-2-37952-018-1

Éditions Opoto, janvier 2019

Domaine public / CC0

Pas de copyright


Téléchargement (gratuit et sans DRM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *