Trains rouges

Trains rouges

Paul Vaillant-Couturier, né le à Paris, mort le dans la même ville, est un écrivain, journaliste et homme politique français. Il a participé à la fondation du Parti communiste français. Mais c’est aussi en poète engagé : Il participe dès 1909 à la revue anarchisante Les Actes des poètes. Il écrit en 1912 et 1913 un recueil de poèmes, La Visite du berger, puis Treize danses macabres, en 1920 et Trains rouges aux Éditions Clarté en 1922 :

 

Train rouge, après tant de trains tricolores !
— En ai-je donc pris, en ai-je donc pris —
de ces trains aux portières numérotées à la craie
où l’on entassait, et par compagnies,
des lots de moutons, des lots de brebis
— en ai-je donc pris, en ai-je donc pris —
Et combien sont devenus
des tombeaux, où chaque mort
avait sa place retenue :
trente montaient, dix ne revenaient plus…

Louis Aragon disait de lui qu’il était le « signal vivant » d’une « certaine permission de rêver ».


L’édition au format epub de ce texte du domaine public a été réalisée par les éditions Opoto à partir de l’exemplaire édité par les éditions Clarté, à Paris en 1922.

Image de couverture (détail) : URSS, 1929

Frontispice de l’édition originale par Lébédeff (Gravure)

ISBN : 978-2-919752-93-5

Éditions Opoto, avril 2018

Domaine public / CC0

Pas de copyright

Le photocopiage et le piratage tuent l’industrie du livre ; le plus tôt sera le mieux.


Téléchargement (gratuit, sans pub ni DRM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *