Monologues

Monologues

Poète (Le coffret de santal (1873), Le Collier de griffes (posthume), inventeur (le” paléophone” et sans doute le tout premier “phonographe” en 1877), Charles Cros (1842-1888) et aussi l’auteur (et considéré par beaucoup comme l’inventeur moderne) de monologues, dont le plus connu est Le Hareng saur, qu’il récite lui-même dans des cabarets parisiens comme Le Chat noir ou que déclame son ami Ernest Coquelin (dit Coquelin Cadet), sociétaire de l’académie française.

“Il commence en 1876 à écrire des monologues pour le comédien Coquelin cadet. Il s’agit là d’un renouvellement complet du genre.  “Grâce à ses étonnants “monologues”, Charles Cros s’est taillé une place qui n’appartient qu’à lui et que personne n’a songé à lui contester. C’est peut-être dans ces monologues que le modernisme de Charles Cros éclate avec le plus d’évidence. Cependant, là encore, on peut découvrir au-delà du tumulte des mots une ombre incertaine d’inquiétude et de désespoir. Alphonse Allais parlait de “ces monologues insensés, ces contes que Cros sait écrire et que Coquelin cadet seul sait dire”. Ils constituent à n’en pas douter les pages les plus surprenantes de l’humour fin de siècle. Il faut se garder de les croire en avance sur leur temps : récitées gravement par Coquelin Cadet, elles déchaînaient le rire au “Chat Noir”. Pourtant, elles conservent, maintenant encore, un aspect d’avant-garde.” (dans : Charles Cros inventeur du monologue)

Ce livre rassemble l’ensemble des monologues : les originaux sont disponibles sur Gallica et/ou Internet Archives, sauf L’homme aux pieds retournés et L’homme perdu, numérisés par les éditions Opoto à partir de Théâtre de campagne, sixième série, éditions Ollendorff, Paris, 1888 (la version numérisée de Gallica étant malheureusement tronquée).


Images de couverture (détail) : Portrait-charge de d’Ernest Coquelin, dit Coquelin Cadet (1848-1909), acteur et écrivain, disant un monologue, Paul Bourbier, sculpteur, 1884-1886, Musée Carnavalet

Images L’homme propre : Cabriol. (dans Gallica)

ISBN : 978-2-37952-003-7

Domaine public / CC0

Édition Opoto, août 2018


Téléchargement (gratuit, sans pub ni DRM)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *