To-Ho, le tueur d’or

To-Ho, le tueur d’or

To-Ho, le tueur d’or par Jules Lermina

George a été capturé, pour le sauver de la fureur des combats, lorsqu’il était enfant par les Aaps, des sauvages intermédiaires entre l’homme et le singe, qui l’ont emporté au fond des forêts de Sumatra. Il devient l’ami de l’un deux et de sa compagne, To-Ho et Waa ainsi que pour Van Kock, un ancien hollandais qui, fuyant l’humanité, a vieilli parmi les Aaps et découvert un procédé pour détruire l’or, responsable de sa déchéance et de l’avidité meurtrière des hommes.

La sœur de George et son mari, accompagnés d’un et un vieux savant, Valtenius, ont résolu de le retrouver tout en faisant la prospection de l’or pour la maison Vanderbeim, de Rotterdam. Ils ne soupçonnent point qu’un ancien associé de cette maison, Koolmaan, accompagné du capitaine Ned et d’une troupe de bandits, s’est embarqué en même temps qu’eux pour Sumatra afin de se venger d’avoir été remercié…

“Les savants s’épuisaient en explications singulières : ils ne croyaient à l’existence ni de monstres préhistoriques ni aux tueurs d’or. Mais, pour s’en tirer, ils attribuaient à l’influence du soleil torride, joint à l’ambiance de l’air surchauffé, ce phénomène unique de la mort de l’or — ce qui, dit d’un air grave, prenait un grand sens en n’en ayant aucun.

Quel était ce monde mystérieux, c’est ce que nous allons raconter.”


To-Ho le tueur d’or a paru dans le Journal des Voyages à partir du n°448 (2 juillet 1905) jusqu’au n°470 (3 décembre 1905).

Image de couverture (détail) : Ch. Clérice (in le Journal des voyages n°448)

Image de fin (détail) : Ch. Clérice (in le Journal des voyages n°470)

ISBN : 978-2-37952-045-7

Éditions Opoto, mars 2020

Domaine public / CC0 – Pas de copyright

Le photocopiage et le piratage tuent l’industrie du livre ; le plus tôt sera le mieux.


Téléchargement gratuit

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *