Le ballon fantôme

Le ballon fantôme

Petit roman utopiste de Jacques des Gachons (1868-1945) écrit en 1909, Le ballon fantôme distille quelques pensées agréables, autant de bonnes raisons de le lire :

« Mais l’argent de la spéculation est anonyme et malpropre. Une grosse fortune tout à coup échafaudée m’apparaît comme un monceau de ruines où se mêleraient, salis, gâtés, des meubles rares, des tapisseries, des vases sacrés, des tableaux et de belles draperies d’or. Pillage et bric à brac, voilà la devise des milliardaires… Pouah ! Et il y a du sang de place en place »

« — Eh bien, voilà. Les trop grosses fortunes comme la tienne sont indécentes. Vos trusts sont des calamités publiques. Je considère que l’or est la grande maladie et que c’est à vous, les jeunes nouveaux, d’essayer d’en guérir le monde. Accumulé, l’argent est une peste »

« Les hommes se familiarisent vite avec les plus fantastiques aventures. La tempête est à peine apaisée, que leurs petites manies les reprennent. Le marin qui vient d’échapper à la mort cherche sa pipe »

« On a coutume de rechercher les plus extravagantes façons qu’on emploiera « le monde » pour « finir ». Chute de comète, congélation universelle, déluge de feu. L’homme n’a pas besoin de regarder hors de lui, car c’est de lui que viendra la mort. La fin du monde, je la vois. Je vois le dernier homme tuant l’avant-dernier et devenant fou de ne pouvoir haïr que soi-même… »


L’édition au format epub de ce texte du domaine public a été réalisée par les éditions opoto à partir de l’exemplaire édité par les éditions Mame et fils, à Tours en 1909, et disponible dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.

Image de couverture (détail) : Illustration originale(page 99 du texte), Albert Robida, 1909

ISBN : 978-2-919752-94-2

Éditions Opoto, Avril 2018

Domaine public / CC0

Le photocopiage et le piratage tuent l’industrie du livre ; le plus tôt sera le mieux.


Téléchargement (gratuit, sans pub ni DRM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *